Crazy Orc, jeu de rôles et de figurines à Lyon
Vous êtes ici : Accueil » Souvenirs » Figurines » Rapport de Bataille Fantasy Warrior

Rapport de Bataille Fantasy Warrior

D 4 décembre 2002     H 14:33     A Le Skaven     C 0 messages


Voici le rapport de bataille entre l’armée Skaven et l’armée Slan (selon les Règles de Fantasy Warrior).

Voilà plusieurs jours que Ikitt et ses troupes marchaient dans les plaines désolées. Son objectif était d’atteindre le plus tôt possible une ancienne mine naine abandonnée depuis quelques années. Les troupes commençaient à se lasser de ce long voyage, et seules les menaces de mort les obligeaient à suivre.

Le but de la marche

Elles avaient avancé, sous tous les temps, traversant des chaînes de montagnes et des plaines désertiques. Leur chef les avaient finalement amenées à leur but final. Un des adjoints de Ikitt pointa un doigt en direction des ruines entourant la mine. La fin du voyage était proche.

La lumière du jour ne tarderait pas à se lever. Plus qu’une heure et les yeux des skaven allaient souffrir de la lumière. Les premiers rangs commençaient à s’agiter, l’estafette revenaient en courant du devant des lignes pour signaler qu’une horde de slans était alignée devant eux. A leur tête, un tricératops imposant se déplaçait lentement.

Ikitt n’était pas convaincu que sa horde pourrait venir à bout de cet animal après plusieurs jours de marche forcée. Mais le but était si proche qu’il ne pouvait reculer maintenant et donna l’ordre de se positionner en ordre de bataille. Malgré la fatigue, les chefs réussirent à organiser leur troupes assez rapidement.

L’arrivée des Slans

Sur le flanc gauche, une troupe de slans montées sur leurs lézards commençait à s’aligner pour le combat. Thrott le Galeux et ses troupes, un Verminarque ainsi que les Rats Ogres dirigés par leur maître de meute et une unité de guerriers des clans se précipitèrent dans la bataille. Le centre était tenu par Inkhel, dont les troupes étaient composées d’une meute de rats géants, d’esclaves - des albinos des terres lointaines avec leurs arquebuses -, ainsi qu’une formation des rats d’égoûts.

Le prophète gris Thanquol, parti tantôt en reconnaissance, était resté à distance avec ses troupes composées de guerriers des clans et des effroyables moines de la peste.

Sur le flanc droit, les balistes, récupérées depuis de nombreuses batailles, allaient enfin pouvoir exercer leur première attaque. Le chef d’unité qui la dirigeant avait réussit à convaincre Ikitt qu’il serait capable de diriger ces armes blasphématoires. Pour les slans, le flanc droit était également un moyen de faire pression avec leurs deux grandes unités de tireurs.

Pour le plus grand déplaisir d’Ikitt, la première volée de flèches fit se coucher plus de la moitié des esclaves, ce qui les paniqua et les fit fuir en un instant. Les slans lancèrent leur attaque avec le tricératops en première ligne. Ceux postés sur le dos de ce dernier firent feu de leurs arcs sur les rats géants et en firent tomber deux. Les albinos étaient à porté de tir de ce monstres et Ikitt vit là une chance de faire tourner la bataille un peu à son avantage.

La peur au ventre

Ikitt se sentit sur le point de défaillir lorsqu’il vit ces troupes d’albinos et de rats géants trembler de peur devant les cris terribles venant du tricératops et d’une unité slan. Ils commençaient à prendre leurs jambes à leur cou, mais le prêtre, qui était resté près du talisman qu’était devenu la cloche hurlante, réussit à faire intervenir le Rat Cornu et à motiver les albinos. Quand aux rats géants, ils ne demandèrent pas leur reste et s’enfuirent, suivis tout de même des albinos qui ne voulurent rien entendre aux menaces de leur dieux.

Les balistes tiraient sans faire de dégâts, ou si peu qu’elles en étaient devenue inutiles. La charge des guerriers des clans sur les slans montés ainsi que du Verminarque se solda pas un semi-échec. Ces imbéciles avaient chargé comme des débutants au lieu d’essayer une intimidation sur les slans montés.

Voyant la tournure des événements, Ikitt préféra stopper les hostilités avant de perdre définitivement le peu de respect qui lui restait auprès de ces troupes.

Ce n’est que partie remise, et ces saletés de slans mangeront la poussière un de ces jours.

En fait le temps imparti pour la bataille était à son terme et nous n’avons pu continuer. A charge de revanche !

Bataille réalisée le 19/01/2002

Dans la même rubrique

25 mai 2007 – Partie d’initiation à Warmaster le 19/05/07

10 janvier 2005 – La chasse aux poulets

10 janvier 2005 – Une mine à prendre ...

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?