Crazy Orc, jeu de rôles et de figurines à Lyon
Vous êtes ici : Accueil » Souvenirs » Jeux de Rôle » Feng Shui » La campagne du Major » Le joueur de flûte

Le joueur de flûte

D 8 juin 2004     H 00:00     A Bob_bob, Kirua     C 0 messages


agrandir

On retrouve Kirua, adepte des arts martiaux dans ses aventures. Gally, une chasseur de prime et Kraen, une créature surnaturelle l’ont rejointe sur cette version Feng shuiesque de la célèbre histoire.

La parole est à Kirua :

« On est dans une laverie et à la radio il y a un reportage sur un problème de retraitement du poulet. Le sous-directeur aurait été lié à cette affaire. »

« Il est midi. Les titres d’aujourd’hui :
Mr Hung, sous directeur du centre de retraitement du poulet est recherché par la police pour l’entendre sur la destruction de l’établissement
disparition de la totalité des chats errants dans Hong Kong et d’une forte proportion de chats familiaux...
 »

La disparition des chats

« Par une suite improbable d’événements impossible à reproduire, la cage contenant un chat s’ouvre dans la laverie et le chat s’enfuit. Gally s’occupe de ses armes et cherche sa cible. Kraen lui décide d’aller voir ailleurs, semble chercher quelqu’un et se dirige vers l’extérieur. Pendant ce temps, moi, je poursuit le chat. »

Le studio de cinéma

« Le chat passe dans les studios de cinéma. Le problème, c’est qu’à l’entrée, il y a un garde. Chacun à sa façon on réussi à rentrer dans le studio ...
Snip, je cherche, snip, mon chat, snip Kirua
Je suis technicien, on m’attend Gally
Je suis un touriste Kraen
... et on se retrouve encore devant le bâtiment 12 où apparemment tous se réunissent le chat pour moi, la cible pour Gally et l’acteur que recherche Kraen. A ce moment arrive une bande de fous furieux tout en cuir qui commence à péter la tête à toutes personnes qui se trouvent là. D’après les cris, ce sont des “fans” venant réclamer le tournage de la suite d’un film !

Gally décide que cela ne passera pas comme cela et commence à canarder les “fans”. Le réalisateur lui, content, continu à tourner. L’un des méchants prend son portable et appelle quelqu’un. Après un appui mural et un saut périlleux, j’arrive à récupérer le portable et à sonner le gars.

Les gros méchants fuient et Gally leur tirent dans les pieds pour qu’ils fuient plus vite.

Le réalisateur heureux propose à Gally de tourner pour lui. Ce dernier refuse et va parler à un acteur. »

L’acteur ne donne que quelques indications à Gally : « Entremonde, Canada, 1850, base, cascade ».


Les égouts

« Grâce à Kraen qui l’avait vu descendre, je retrouve le chemin pris par le chat. Je pars chercher une cage pendant ce temps Gally ouvre la porte contre laquelle nous bloquons. Ensuite nous voyons le chat fuir dans les égouts par une trappe. En suivant du mieux le chat, on arrive à une sorte de place souterraine où sont rassemblé énormément de chats. Ils ont l’air d’attendre leur tour devant une porte. Gally rejoint cette dernière et entend une voix masculine qui parle à un chat de l’autre côté.

Je traverse le parterre de chat. Kraen fait comme les araignées et passe par le plafond. Evidement comme on arrive brutalement, Gally pointe Kraen alors que je lui monte un peu dessus pour éviter quelques chats. »

Le joueur de flûte

La porte s’ouvre sur un laboratoire loin des normes actuelles. Plusieurs tables composent l’essentiel du labo. Une radio avec des anneaux tournant se trouve au fond à coté d’une porte. A droite d’une table où s’entassent des outils, un homme équipe un chat.

« Devant nous, un homme, avec une blousse blanche dégueulasse et des lunettes de cul de bouteille, place des “vêtements” sur les chats. Ce sont des harnais avec 2 boites et des antennes sur les côtés. Sur le dos, il y a des bonbonnes.

Cet homme dit s’appeler George Arenberg et c’est l’inventeur de la bombe à fusion d’une taille d’une montre. Et là, il monte des modèles plus anciens sur les chats attiré par le joeur de flûte et cela selon les ordres du Major. Suite à ces renseignements, Gally lui tire dans la tête mais cela ne semble pas lui faire grand chose. Le technicien part en courant. Kraen se jette dans ses jambes pendant que Gally lui tire une rafale. Comme kraen a plaqué George Arenberg au sol, Gally a tiré dans la porte face à eux qui s’effondre. Elle laisse la vue sur une salle où il y a une sorte de miroir. Par lequel passe une grosse armoire à glace cornue - un ogre de l’enfer - puis un autre et encore un autre.

Gally les allume pendant quelques temps, Kraen emmène le savant dans la place souterraine, rejoignant les chats. Après un moment, je défonce la tête du dernier ogre. »

L’entremonde

« On passe par le miroir et on se retrouve dans l’entremonde. On arrive près d’un portail. Mais il est gardé par des hommes en gris avec un armement de haute technologie. Et tous cela à côté d’un bunker !!!

Gally leur annonce notre présence et les militaires nous demandent de nous approcher. Au moment où Gally annonce qu’elle a dessoudé leur potes cornus, des tirs partent dans sa direction.

La fusillade commence : les militaires tirent sur un stalagmite qui s’écrase juste devant Gally qui riposte en leur jetant une grenade.

Kraen s’avance en se protégeant derrière George.

Gally abat un garde. Le dernier se planque pendant que l’avant dernier passe par le passage.

Gally tire sur une caisse de munition qui se trouve à l’intérieur du bunker et qui évidement explose. Pour pouvoir atteindre le miroir, il faut d’abord ouvrir le bunker. Pour cela Kraen reprend sa forme naturelle : un gros saurus !!!
Et grâce à un jet d’acide, il détruit la porte. A l’intérieur quasiment tout à brûler, à part quelques pierres et trois montres que l’on trouvent sur les cadavres. »


Retour à la petite maison dans la prairie

« On arrive dans un décor de « petite maison dans la prairie ».

Une jolie fermette avec une femme et 3 fillettes sont en train d’étendre du linge. On se trouve à côté de la réserve. Kraen et Gally vont discrètement jusqu’à la grange. Pendant ce temps, comme je suis la seul pas armée, je vais voir Mme Ingals qui m’invite à manger. On parle de tous et de rien. On apprend que « oui, il y a beaucoup de chats ces derniers jours. Des chats bizarres ... habillés ! Il vont toujours vers l’ouest ». En suivant l’ouest, on arrive face à un paysage d’herbes vertes, de rivières et de montagnes.

Les traces de chat s’arrêtent dans les collines. Il y a une cascade, on passe derrière et on arrive à une place forte que je reconnais. »

La place secrète du Major

« On est évidement arrêté et enfermé chacun dans une cellule différente et on a évidement droit à la visite du Major. Chacun donne sa version des faits du pourquoi on est là.

On passe par des tests plus ou moins variés. Ils sont pour tester les deux nouvelles recrues et ma non responsabilité dans l’affaire des poulets. Lorsqu’on a enfin réussit, on se réunis dans une petite salle. Là, le Major nous donne une nouvelle mission : se placer au centre d’une place et appuyer sur un bouton d’un interrupteur. »

La mission

« On est libéré et les soldats nous donnent le boîtier. Le problème c’est que comme ils m’ont vu rentrer dans un camps militaire sous influence du Pinacle, le Major ne me fait pas confiance : “Ils” ne doivent pas m’approcher et je dois pas “les” approcher.

On est relâché à 11 heures pour être à 14h30 à l’endroit de la mission. Pendant ce temps Gally rectifie son armement qui avait été trafiqué et Kraen suit en se demandant ce qui se passe. Avant l’heure, Gally va se placer en sniper. A l’heure dit, on appuis sur le bouton et on rentre. Mission accomplie !

Pendant la mission, Kraen en profite qu’il y ait une kermesse pour faire un tour de grande roue. Etant pour le Major un touriste sans intérêt pour lui, Kraen, toujours en sursis, se trouve, à notre retour, menacé du peloton d’exécution. Gally propose d’être le peloton. Grâce à ses capacités surnaturelles, Kraen évite toutes les balles. Ce qui lui vaut d’être incorporé dans l’équipe en tant que membre “utile”.

Le Major nous explique le pourquoi du comment de son organisation. Ils veulent récupérer Hong Kong car c’est un lieu de puissance ... donc on est engagé. »

La fin ?

« Le lendemain à 8 heures c’est Kraen qui appuie sur le bouton et donc comme il n’est pas au centre de la place seulement une vingtaine de chat explosent sur la cinquantaine récupéré par les hommes du Major. Mais bon, le Major n’est pas trop mécontent et nous donne des récompenses : de l’argent pour Gally et des objets de trocs pour pouvoir faire ma vie dans l’entremonde. »

Dans la même rubrique

17 juin 2004 – Disparitions, hum, mystérieuses !

12 mai 2004 – Pluie de poulet sur Hong Kong (suite)

13 février 2004 – Pluie de poulet sur Hong Kong

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?