Crazy Orc, jeu de rôles et de figurines à Lyon
Vous êtes ici : Accueil » Souvenirs » Jeux de Rôle » Le Livre des Cinq Anneaux » La Légende des Cinq Anneaux

La Légende des Cinq Anneaux

D 26 décembre 2002     H 01:09     A Melchior     C 0 messages


Vivez une aventure trépidante dans les contrées lointaines de Rokugan.

Je me presente : je suis Kuni Tamashi et je vais vous conter la legende des cinqs portes.

Les Cinq Portes

Tout commença peu de temps après le Tournoi de Topaze, tournoi qui sert a beaucoup de clans comme épreuve du gempukku [1]. Pour nous, membres du clan du Crabe, cette épreuve est bien plus complexe, mais c’est une autre histoire. Donc, comme je le disais, après l’élection du champion et le classement des jeunes samouraïs, les cinq premiers dûrent se présenter au champion d’émeraude (le bras droit de l’empereur, devant faire respecter les lois et résoudre les différents problèmes de l’empire). Ces cinq samouraïs étaient aussi differents que les Kamis [2] eux-mêmes . Le champion de topaze Mirumoto Fushuto, membre du clan Dragon, était déja sur place lorsqu’il vit entrer ses anciens adversaires du tournoi. A cet instant, il prit une moue dubitative, pensant que lui seul aurait pu mener à bien cette mission. Il fût rassuré lorsqu’il vit une tête connue ; Mirumoto Kobayashi, avec sa haute stature, était facilement reconnaissable ; son titre assurerait une domination du clan Dragon dans cette aventure. Il ne connaissait pas les autres : un Lion à la grande crinière blonde - certainement un bushi [3] -, un Scorpion lui aussi équipé comme un bushi - son regard fuyant n’inspirait pas la confiance, il se mefirait donc de lui a double titre. Il y avait aussi deux shugenja [4], un Phénix - connus pour leur maîtrise des arts occultes et leurs sagesses -, et, fait particulier un Crabe - à sa connaissance le premier shugenja de ce clan qu’il ait vu. Le shugenja secrétaire du champion d’émeraude fit son entrée :

  • Messieurs, veuillez me suivre, le Champion d’Emeraude va vous recevoir.
    Le scorpion prit la parole :
  • Et pourquoi nous a-t-il convoqué ?
  • Il vous répondra lui-même, jeune samouraï ; vous devriez tenir votre langue, cela vous évitera beaucoup d’ennuis futurs.
  • Haï [5].

Chez le Champion d’Emeraude

Les six samouraïs suivirent le shugenja jusqu’à une double porte magnifiquement ouvragée et incrustée de pierres précieuses, avec au centre une émeraude grosse comme le poing. L’initié ne pouvait se méprendre sur la personne qui l’attendait de l’autre côté. La porte s’ouvrit sur une salle basse de plafond fortement éclairée, une légère odeur d’encens vint caresser les narines de nos aventuriers, leur faisant pratiquemment oublier l’importance de ce moment. Le Champion d’Emeraude, trôné chichement dans un siege tapissé de soie précieuse d’un bleu azur assortie à son kimono, affichait sans nul doute son apartenance au clan de la Grue, tout comme les dix derniers Champions d’Emeraudes. Les six hommes s’agenouillèrent en inclinant la tête. D’un signe de la main, le Grue les fit se relever :

  • Je suis Doji Ikamo, je vous ai fait demander pour une mission de la plus haute importance...
    Il marqua une légere pause, afin de maintenir le suspense pour un auditoire invisible. Puis il reprit :
  • Quelque chose de grave est arrivé au nord des terres du clan Licorne, plus précisemment dans le village de l’Esperance Accomplie... Tous ces habitants ont été exterminés.

Fushuto releva la tête. Ces pauses tragiques commençaient à lui porter sur les nerfs et, en jetant un rapide coup d’oeil autour de lui, il put voir qu’il n’etait pas le seul ; excepté le shugenja Phénix qui restait accroché aux lèvres du Grue :

  • Apparemment, ils ont été tués par des créatures de l’outre monde ; mes hommes ont trouvé sur place des traces de souillures significatives...
    Je vois que ces faits affligeants ne vous font pas plus réagir que cela. Vous devez savoir que l’outre monde n’a pas pénetré en Rokugan depuis plus de vingt ans !.
    Le crabe haussa les sourcils avant de s’exprimer :
  • Excusez-moi, Ikamo-san, voulez-vous dire que cette intrusion rélèverait d’une négligence de la part du clan Crabe [6] ?
  • Non voyons. Je veux juste dire que cette intrusion est anormale, et je ne mets aucun clan en cause, malgré mes convictions personnelles [7]. De toute façon, je ne vous aurais pas tous convoqués si la solution du problème était aussi simple. Mes agents sur place pensent que l’agression est venue de l’intérieur des terres... Je vous ai donc choisi... pour la bravoure dont vous avez fait preuve durant le tournoi de topaze.
    D’un ton très sarcastique, il reprit :
  • Messire Crabe, vous m’avez été chaudement recommandé par votre daimyo [8]. Mon shugenja vous procurera tout ce qui vous est nécessaire. J’espère bien placer ma confiance. Vous pouvez disposer.
    Le phénix s’avança :
  • Ikamo-san, pourrais-je vous demander de m’envoyer un double du rapport de séance pour le consigner dans mes archives personnelles ?
  • Certes, bien que je n’en voie pas l’utilité, Takagi-san.

Drôle de debriefing

Ils sortirent de la salle d’un pas rapide et volontaire ; leurs regards laissaient transparaître un sentiment de mépris envers le Phénix qu’ils dévisagèrent un instant, avant de gagner la chambre commune qui leur avait été attribuée pour la nuit, ce lieu collectif leur permettant de faire plus ample connaissance durant la nuit. Les deux dragons prirent le temps d’aller faire quelques passes d’armes entre bushis. Ils se sentaient observés. Kobayshi sentit une présence qu’il vérifia, entrevoyant le Scorpion dans un coin de la pièce. Il rompit alors le combat :

  • Scorpion, joins-toi à nous ; l’entrainement est toujours valable, surtout en sachant ce qui nous attend.
  • En effet, la tache risque d’être rude.
    Fushuto toujours sur la défensive prit la parole :
  • Tu pourrais te présenter avant de te joindre à nous.
  • Bien sûr, mon nom est Bayushi Shugaï.
    Il fut interompu :
  • Et moi je suis Matsu Shise, et j’aimerais me joindre à vous !
    Tous firent volte-face pour voir entrer le Lion :
  • Avec plaisir ! dit Kobayashi.

Ils s’entrainèrent deux bonnes heures avant de rejoindre leur chambrée. Pendant ce temps-là, les deux shugenjas se regardaient dans les yeux, sans dire mot. Finalement Takagi, piqué de curiosité devant ce crabe shugenja, prit la parole :

  • Qui es-tu ?
  • Mmmh, ah oui ! Mon nom est Kuni Tamashi, et toi ?
  • Isawa Takagi. Je n’ai pas souvenir qu’il existe une école de shugenjas dans le clan Crabe.
  • Eh bien, en réalité il n’y en à pas.
  • Et comment as-tu appri les arts ?
  • En fait, j’ai fait école dans ton clan.
  • Ca change tout ! Je suis fier de faire équipe avec quelqu’un qui a fait sa formation dans mon clan.

Leur discussion ainsi lancée dura jusqu’au retour des bushis.

Le lendemain matin, ils furent reveillés par les serviteurs qui venaient servir le petit déjeuner. Après une toilette rapide, ils se rendirent aux écuries pour prendre leurs montures préparées par les palefreniers du palais. Ils se mirent en route : les bushis en tête dans un silence de mort, suivit des shugenjas dont les récits de souvenirs d’école troublaient la quiétude de leurs compagnons. Le soir venu, ils arrivèrent au poste frontière du clan Grue et du clan Licorne. Grâce aux lettres d’introduction du Champion d’émeraude, ils n’eurent aucun mal à remplir cette formalité. Une heure plus tard, ils decidèrent de monter le camps.

Suivant

[1Cérémonie du passage de l’enfance à l’âge adulte.

[2Kami : premiers membres de chaque clans, fils et filles des dieux Onantagû, divinité lunaire et Amaterasû, déesse du soleil.

[3Bushi : guerrier japonais.

[4shugenja : sorcier japonais.

[5oui en japonais.

[6Le clan Crabe protège l’empire de toutes invasions grâce à une muraille élevée à la frontière de l’outre monde.

[7Les Grues détestent cordialemment les Crabes qui le leur rendent bien.

[8Chef de clan ou de famille.

Dans la même rubrique

23 juin 2003 – L’ennemi se présente

23 juin 2003 – La volonté de Shise

11 mars 2003 – Les montagnes Juro-Jin

4 mars 2003 – Enfin une piste !

25 février 2003 – Un voyage difficile

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?