Crazy Orc, jeu de rôles et de figurines à Lyon
Vous êtes ici : Accueil » Souvenirs » Jeux de Rôle » Donjons & Dragons » Journal de l’expédition » Journal de l’expédition - 8e jour - Nature profonde

Journal de l’expédition - 8e jour - Nature profonde

D 26 mars 2011     H 23:56     A Maniack Crudelis     C 0 messages


Jour 8.

J’ignore ce qui s’est passé la nuit dernière, mais ce matin, Andariel, Bori et Lucan sont venu m’annoncer avoir trouvé une solution au problème du village. Selon Andariel, une simple offrande de nourriture à La Reine des Profondeurs suffirait à l’apaiser et permettrait aux marins de continuer à pêcher.
Lorsque nous sommes allés à la rencontre du chef du village, il nous a expliqué que le prêtre d’Umberlie était venu le voir ce matin à l’aube pour lui faire part d’une solution à leur problème.
Ses explications étaient les mêmes que celles d’Andariel...
Mais celle qu’on appelle également la Reine Garce ne se contente pas d’une offrande de nourriture, elle recherche la souffrance et la mort.
J’ai peut-être été trop naïve hier soir en pensant que l’altruisme les avaient gagnés, sans doute avaient-ils déjà une idée derrière la tête. J’ignore quel arrangement ils ont convenus avec cet homme malsain, mais j’ai une mission. Je ne dois pas échouer.

Nous avons donc finalement pu reprendre notre route dés le matin. Très vite nous avons atteint les pics brumeux, une chaine de montagnes s’étendant d’Athkatla aux arpents verts. Nous avions été prévenu juste avant notre départ que la route pouvait être dangereuse, mais il y a les mots et les faits.
Bori fut le premier à voir le danger, un géant, de la taille de quatres hommes forts, tenait à bout de bras un énorme rocher. Dagolant nous a crié de nous accrocher, et les chevaux ont accéléré violemment. J’ai vu le rocher arriver sur nous, j’ai juste eu le temps de m’enfoncer dans mon siège que l’énorme projectile traversait la carriole de part en part. Laissant un trou béant dans la toile de notre véhicule.
Andariel est restée en arrière pour couvrir notre fuite, et tandis qu’elle avait été blessée, Lucan est allé à son secours. C’est finalement Lucan qui a été pris pour cible et lorsque Andariel est revenue, le jeune homme était inconscient. Ses talents de prêtresse lui ont permis une fois encore de sauver son ami Lucan.

En fin de journée nous avons atteint un hameau très particulier. D’après Pelrain Merens, le fondateur, ce n’est pas un village mais un lieu d’échange et de recueil où chacun apporte ses talents pour assurer le bienêtre de la communauté. Beaucoup de ceux que nous avons rencontré ce soir là sont bardes ou ménestrels. Ils s’arrêtent ici pour quelques semaines avant de repartir sur les routes.
Nous avons été merveilleusement accueillis ce soir, et notre cher Lucan Stellos à même reçu des soins.

Gerlin Carlac

<< Précédent - Suivant >>