Crazy Orc, jeu de rôles et de figurines à Lyon
Vous êtes ici : Accueil » Souvenirs » Jeux de Rôle » Donjons & Dragons » Journal de l’expédition » Journal de l’expédition - 23e jour - Vers les champs bénis des (...)

Journal de l’expédition - 23e jour - Vers les champs bénis des Elysées

D 10 juillet 2011     H 20:05     A Maniack Crudelis     C 0 messages


Jour 23

Veltan Laranet, dans son immense gratitude, a organisé ce matin même des funérailles pour notre ami, Foransor Celitor, décédé il y a 2 jours, lors de l’attaque de bandits sur notre navire. Une fin tragique et violente qu’aucun de nous n’oubliera jamais.
La cérémonie était présidée par Gerron Uriwain, haut prêtre du Seigneur de l’Aube officiant dans les hauts quartiers de Scornubel.
Pour chacun d’entre nous, ce fut très difficile de dire un dernier adieu à notre ami, il est d’autant plus difficile de le laisser ici, loin de sa famille. Tandis que nous allons prendre la route et partir à des centaines de kilomètres de sa dernière demeure. Sans doute n’aurons nous jamais l’occasion de revenir nous recueillir sur sa tombe.

La cérémonie pris fin alors que le soleil était au zénith. Nous avons alors retrouvé Merurin Roigo sur les quais du port, ce chasseur de trésor doit nous emmener jusqu’au versant nord des montagnes du couchant. Mais comme à leur habitude, nos gardes aiment à se créer des problèmes.
Hier soir, Bori et Andariel ont tout deux exprimé leur volonté de ne pas assister à l’enterrement de Foransor ce matin. Je passerais sur la discussion qui s’en suivit et mes vives protestations, mais je ne pouvais les y obliger...

Une matinée de libre leur a suffit à s’attirer des problèmes encore plus grave qu’à la Porte de Baldur. D’après Merurin, ils sont tous les 2 accusés de l’assassinat de notre hôte, Veltan Laranet, retrouvé mort ce matin dans ses appartements.
Ils lui auraient assuré être innocents de ce crime et pensent que c’est la compagnie des rouges boucliers, une importante organisation marchande, qui seraient derrière ce crime. Manifestement, ils seraient mécontents que la carcasse du poisson chat géant ai été cédée à ce riche propriétaire plutôt qu’à eux.
Merurin Roigo ayant une réputation à maintenir dans cette cité, il refusa de nous embarquer tant que cette affaire ne serait pas éclaircie.
Fort heureusement, il ne fallu guère d’avantage de temps à nos compagnons pour retrouver la trace du véritable assassin. Ainsi lavés de tout soupçons, nous pûmes enfin embarquer à bord du navire du chasseur de trésor, parés à affronter tous les dangers qui nous séparent des lointaines montagnes du couchants.

Mais nous voila maintenant flanqués d’un bien curieux acolyte. Un jeune homme au regard pernicieux qui prétend devoir se rendre au delà des montagnes. Il aurait été d’un grand secours dans la traque du véritable assassin, ce faisant nos compagnons lui aurait promis une place à bord. J’espère pouvoir avoir confiance en la circonspection de nos gardes.

Gerlin Carlac

<< Précédent - Suivant >>