Crazy Orc, jeu de rôles et de figurines à Lyon
Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Jeux de rôles » Débrief Yggdrasill

Débrief Yggdrasill

D 11 mars 2011     H 08:33     A Stargaza     C 0 messages


agrandir

Bonjour à tous, et bienvenue dans mon premier article sur le Crazy, même s’il s’agit d’un article joint avec mon blog : ewokrulez.com.

Pour cette première prise de parole, j’ai souhaité vous parler du jeu de rôle français Yggdrasill, une perle parmi les perles !

Une première chose que j’ai envie de faire, c’est de féliciter les auteur du 7e Cercle pour le travail de recherche et de documentation impressionnant, le sujet étant assez difficile à cerner correctement. Le livre fait une très bonne synthèse de ce qu’il faut retenir de la société scandinave de la période dite pré-Viking (même si Viking est un terme incorrect inventé par des écrivains françois bien de chez nous au XIXe siècle) sans tomber dans les stéréotypes ni prétendre à l’exhaustivité.

Une seconde chose à bien mettre en avant, c’est la simplicité du système de base : on a un score de caractéristique et de compétence, on lance autant de D10 que sa caractéristique, on en garde deux si on en a lancé plus et on ajoute le score de compétence, le tout face à un Seuil de Réussite défini par le MJ.

Bien sûr, il y a des petites subtilités, comme la furor, la rage de vaincre des héros qui permet des bonus sur des actions héroïques ou les différentes magies.

Ce qui me vient à l’idée en troisième position, c’est la grande qualité de la campagne officielle ; j’en parlerais bien en détail, mais mes joueurs risquent de lire ceci. Je me contenterai donc de dire qu’on y retrouve tous les éléments pour faire vivre une véritable saga des plus héroïques !

Les séances de jeu

Maintenant, pour mon retour personnel, j’ai donc fait jouer deux séances à mon groupe sur un scénario d’introduction de ma confection, mais très inspiré du scénario Premières Armes trouvable sur le site de l’éditeur, dont voici le synopsis :

Alliance matrimoniale

Dans les faits, l’un de mes joueurs a fait un noble chef de guerre, deuxième fils du jarl Hrolf Knudsson et il a tiré en rune Bjarken. J’ai donc décidé qu’il aurait un mariage malheureux, et que ce serait mon premier scénar.

Pour apaiser les relations entre les clans Kjari et Arnkel (dont il est fait mention dans le petit scénar des 9 mondes), il a été décidé de marier le deuxième fils Kjari avec la deuxième fille Arnkel, Osk Ottarsdöttir. Cette jeune fille vient d’avoir 16 hivers, elle mesure près de 1,75m, mais son visage enfantin reflète son innocence.

Malheureusement, Osk vit une idylle avec le fils d’un notable de la cité de Gunnvor. Elle est pour l’instant très mélancolique et plutôt résignée, mais son amant, Skule Grimsson, âgé de 15 ans et plutôt simple, a résolu de la faire enlever par des mercenaires pendant que tout le monde festoie dans la maison longue et qu’elle attend au logis. Il a, évidemment, omis de la prévenir.

De son côté, un marchand Jute voit d’un mauvais œil cette alliance qui risque de réduire la compétitivité des clans au niveau commercial, il a donc embauché un scalde (sur lequel il fait pression car il connait certains secrets inavouables...) pour maudire la mariée.

Une petite base à agrémenter d’intrigues secondaires, dont un certains nombre que j’ai récupéré dans Premières armes

Une expérience très concluante

Cette première expérience a plutôt bien marché et mes joueurs sont bien entrés dans le truc et se sont sentis assez impliqués. J’ai même mon scalde qui a composé une balade à ce sujet !

Ils ont également apprécié qu’il y ait, au final, peu de jets à faire et que le jeu soit plus porté sur l’interprétation — mais ça, c’est parce qu’ils n’ont pas rencontré de vrais adversaires, chut, faut pas leur dire :p

Par contre, je note de faire attention à l’avenir à ce genre de scénars axés sur les intrigues politiques, ayant deux joueuses qui incarnent des völvas jumelles, celles-ci se sont retrouvées pas mal à l’écart durant toutes les scènes de jugements au thing (l’assemblée des hommes libres) puisque les femmes n’y sont pas acceptées.

Une très bonne expérience de mon côté en tant que MJ également parce que c’est vraiment agréable d’avoir des joueurs impliqués dans leurs personnages !

Et puis, si vous voulez le masteriser, n’hésitez pas à faire un tour sur le forum dédié, c’est une véritable mine d’or ! (Par contre, si vous êtes joueur, c’est interdit hein ^^)